Les championnats d'Europe Jeunes 2014

16 juillet 2014 - 21:00

Un triplé historique

Les Championnats d'Europe Jeunes 2014 - Finales par équipes

LE JOUR DE GLOIRE POUR LA FRANCE !

C’est une performance historique que l’équipe de France vient de réaliser aujourd’hui à Riva Del Garda. Qualifiés dans 3 finales, les Cadets, Juniors filles et Juniors garçons se sont parés du plus beau métal. Un jour de gloire, un vrai !
Le 15 juillet, une journée en or
L’équipe de France avait dignement célébré la fête nationale hier en qualifiant trois équipes pour les finales des Championnats d’Europe Jeunes, les jeunes français ont fait de ce 15 juillet une journée qui restera dans l’histoire du ping tricolore.

Têtes de série n°2, les Cadets de Thierry Priou ont bouleversé la hiérarchie en s’offrant le titre au nez et à la barbe des immenses favoris roumains. En s’appuyant sur un Nolan Givone étincelant, vainqueur de ses deux simples contre les n°1 et 2 européens, les bleuets ont récupéré un titre qui leur avait échappé l’an dernier. Les Cadets ont montré la voie

Les Juniors filles ont suivi la lumière en signant une performance historique : pour la première fois dans l’histoire des CEJ, une équipe féminine tricolore remporte la médaille d’or. Les yeux rougis par l’émotion, Loïc Belguise ose à peine y croire, ses joueuses viennent d’écrire une page d’histoire en dominant l’ogre allemand. Les héroïnes du jour se nomment Pauline Chasselin, Laura Pfefer et Marie Migot, sans oublier Audrey Zarif et Océane Guisnel. Les Françaises n’avaient pas de leader, elles avaient une équipe, une superbe équipe.

A peine remis de ces émotions que les Juniors garçons faisaient leur entrée dans l’aire de jeu pour le duel ultime contre la Pologne. Si les Tricolores ont été par deux fois mis en grand danger lors des tours précédents, ils possèdent un atout d’une valeur inestimable : l’expérience de ces grands rendez-vous. Les larmes de Can Akkuzu à Ostrava en 2013 ne sont plus qu’un lointain souvenir, les Tricolores récupèrent un bien qui leur est cher, le graal européen, grâce à une victoire aussi rapide qu’incontestable. En préambule de cette journée capitale, Jacques Mommessin avait insisté sur le fait de tout donner, ne rien regretter et surtout profiter de ces moments rares. Ses vœux ont été exaucés, la France est en or !

Commentaires